MÉDAILLE D’HONNEUR
DU TRAVAIL DE L'INDOCHINE

 

 

- 28 août 1936 -

 

 

 

HISTORIQUE

 

 

En 1936, le Gouverneur général de l'Indochine, M. René Robin, instituait par un arrêté en date du 28 août une médaille d’honneur du Travail, destinée à récompenser les ouvriers ou employés indigènes des établissements industriels ou commerciaux, et les serviteurs domestiques indigènes qui se sont signalés par leurs longs et irréprochables services, mais également les particuliers et agents subalternes indigènes qui se sont fait remarquer par leurs mérites et leur dévouement.

Cette distinction comportait trois échelons, bronze, argent et or, décernés pour une ancienneté de services de 15, 25 et 35 ans respectivement.

L'attribution de cette médaille d'honneur du Travail, faite à l'occasion de deux promotions annuelle, les 1er janvier et 14 juillet, faisait l'objet de la remise gracieuse de l'insigne et d'un diplôme aux titulaires.

A la suite d'un concours pour la réalisation du diplôme et de l'insigne de la médaille d'honneur du Travail, un Annamite, M. Hoang Nung-Chuong, élève de l'école des beaux-arts d'Hanoï, recevait la plus haute récompense pour son envoi. Le modèle de la médaille primé était envoyé à la Monnaie de Paris qui fut chargée de sa réalisation.

Remarque : Il convient de ne pas confondre cette médaille d'honneur du Travail de l'Indochine avec la médaille commémorative des travailleurs indochinois, distinction instituée par le décret n° 45-2179 du 22 septembre 1945 ( J.O.R.F. du 25 septembre 1945, page 6023 ), et destinée à perpétuer le souvenir du séjour, dans la métropole ou en Afrique du Nord, des travailleurs indochinois relevant de la direction des travailleurs indochinois du ministère des colonies. Une décoration qui resta finalement sans réelle concrétisation.

 

 

 

CARACTÉRISTIQUES

 

 

RUBAN

 

 

Largeur de 27 mm.
Aux couleurs tricolores nationales bleu, blanc, rouge horizontales ; le rouge étant près de la bélière.

 

 

 

 

INSIGNES

 

 

Médailles rondes en bronze, argent ou or suivant l’échelon et du module de 27 mm.

Sur l’avers    : la légende  INDOCHINE  FRANÇAISE  entourait l’effigie de la République, coiffée du bonnet phrygien et d'une couronne de feuillage.

Sur le revers : au centre, la devise  HONNEUR ET TRAVAIL sur deux lignes, et, en dessous, un vietnamien torse nu, coiffé d'un chapeau et avec un manche d’outil dans les mains, encadré par deux dragons tête en bas regardant vers le centre.
                     En partie basse un espace pour la gravure du nom et du prénom du titulaire.

 

 

 


 

 

 

TEXTE OFFICIEL

( Liste non exhaustive )

Source :
Légifrance

 

 

ARRÊTÉ du 28 août 1936
instituant la médaille d'honneur du Travail de l'Indochine

J.O. de l'Indochine française du 2 septembre 1936 - Page 2496

 

 

Le Gouverneur général de l'Indochine, Commandeur de la Légion d'honneur,
Vu les décrets du 20 octobre 1911, portant fixation des pouvoirs du Gouverneur général et organisation financière et administrative de l'Indochine ;
Vu le décret du 2 juillet 1935 ;
Vu l'arrêté du 28 août 1936, portant réglementation de la médaille d'honneur de l'Indochine,

Arrête :

Art. 1er. — Il est institué en Indochine une médaille d'honneur destinée à récompenser :
1° les ouvriers ou employés indigènes des établissements industriels ou commerciaux, et les serviteurs domestiques indigènes qui se sont signalés par leurs longs et irréprochables services ;
2° les particuliers et agents subalternes indigènes qui se sont fait remarquer par leurs mérites et leur dévouement, sans que l'attribution de la médaille d'honneur faisant l'objet de l'arrêté du 28 août 1936, puisse être envisagée.

Art. 2. — La médaille d'honneur comporte trois classes :
1° – en or,
2° – en argent,
3° – en bronze.

Art. 3. — Les conditions suivantes sont exigées des candidats, sauf en cas de titres exceptionnels ( actes de courage et de dévouement ) :
Médaille de bronze : 15 ans de services ou de pratique professionnelle ;
Médaille d'argent : 25 ans de services ou de pratique professionnelle ;
Médaille d'or : 35 ans de services ou de pratique professionnelle.

Art. 4. — Les médailles sont décernées par le Gouverneur général sur la proposition des chefs d'administration locale.
Les promotions ont lieu deux fois par an : au 1er janvier et au 14 juillet, sauf les circonstances exceptionnelles qui pourront nécessiter des nominations spéciales.

Art. 5. — La médaille est du modèle de 27 m/m. Elle porte d'un côté l'effigie de la République entourée des mots « Indochine Française », et sur l'autre face, la devise « Honneur et Travail », ainsi que le nom et le prénom du titulaire.
La médaille est suspendue par un anneau, à un ruban tricolore disposé horizontalement et dont la partie rouge est immédiatement au-dessus de l'insigne.

Art. 6. — La médaille et le brevet sont remis gratuitement aux titulaires.
Les frais d'insigne et le brevet seront à la charge du budget général.

Art. 7. — En cas de faute grave, l'autorisation du port de la médaille peut être suspendue ou retirée par décision du Gouverneur général.

Art. 8. — Le directeur du cabinet du Gouverneur général est chargé de l'exécution du présent arrêté.

Hanoï, le 28 août 1936.

René Robin.

 

 

 

 

 


Retour liste initiale

 

 

 

 

 

 www.france-phaleristique.com